CONSOMMATEURS

 

Manger mieux à la cantine, c'est nourrir des estomacs de "mangeurs" mais également tous les agriculteurs, éleveurs et artisans de l'Ain.

 

Faire de la restauration collective un levier de santé publique et de développement économique local, social, agricole et environnemental, c’est se réapproprier localement des solutions qui, autrement, nous échappent..

 

Des repas élaborés avec des produits locaux, frais et de saison : c'est possible et facile avec Agrilocal !

 

Agrilocal01 est une plateforme rapide, gratuite et efficace qui permet à l’acheteur d’accéder à l’offre de son territoire et de visualiser immédiatement les producteurs potentiels ainsi que la disponibilité de leurs produits selon les saisons, tout en respectant le code des marchés publics.

Vous souhaitez susciter l'envie au sein de votre commune pour davantage de repas de qualité dans une crèche, une école, une maison de retraite...?

Télécharger le guide "Comment inciter mon restaurant collectif à cuisiner des produits locaux ?"

 

 

Voici 3 raisons de prioriser les fruits et légumes locaux et de saison, au détriment des produits importés :

 

      1. Consommer de saison, c'est profiter de tous les bienfaits nutritionnels

Chaque saison répond à un besoin du corps humain. En hiver, avec le froid et le manque de soleil, notre corps réclame plus de nutriments et de vitamines C. Tant mieux, c’est la saison des légumes riches en minéraux (poireaux, choux, épinards) et des agrumes pleins de vitamine C (mandarines, pamplemousses, clémentines). En été, avec la chaleur, notre organisme dépense moins de calories mais demande plus d’eau : tous les fruits et légumes de la saison en sont gorgés : melons, tomates, courgettes, pastèques, etc. !

Autre avantage des fruits et légumes de saison : ils auront plus de chance d’avoir mûri au soleil et seront donc plus savoureux que les fruits et légumes qui arrivent à maturité pendant le transport. Vous pourrez profiter ainsi du goût, des vitamines et de tous leurs bienfaits.

 

2. Consommer de saison, c’est encourager les circuits courts

Il est préférable de privilégier les circuits courts afin d’avoir moins d’impact polluant sur la planète. Le premier réflexe à adopter lorsque l’on est dans les grandes surfaces, c’est de regarder la provenance des fruits et légumes mais aussi leur saisonnalité. Plus les fruits et légumes auront été produits près de chez vous, mieux ce sera pour limiter votre impact carbone et moins il y aura des chances qu’ils aient été cultivés sous serre (un véritable désastre écologique).

Vous pouvez trouver ces fruits et légumes dans les magasins bios. Soucieux de l’environnement, ils proposent des produits frais et locaux.

Autre que les magasins, il existe des coopératives de produits bios et locaux. Vous pouvez adhérer à une Amap (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne) ou à une association sociale et solidaire. Grâce à cette adhésion, vous pouvez directement aller chercher vos fruits et légumes à la ferme qui peut mener sa production indépendamment des grands systèmes de distribution. Le producteur, lui, s'engage à fournir à ses clients des « paniers » de fruits et légumes de saison.

Certains proposent même de la cueillette sur leur ferme, ce qui permet d'acheter de bons produits moins cher.

 

3. Consommer de saison et local, c’est protéger l’environnement

Les fruits ou légumes hors saison et importés sont souvent transportés soit par avion, soit par bateau (pour les produits congelés ou en conserve) puis par camion dans des conditions permettant leur conservation (réfrigération, climatisation). Ces trois moyens de transport sont polluants pour la planète. De plus, afin que les fruits ne mûrissent pas trop vite pendant le transport, ils sont recouverts de produits chimiques permettant leur conservation.

Manger de saison permet également de lutter contre l’utilisation d’engrais chimiques sur nos terres agricoles. En effet, même s’ils peuvent être cultivés en France, les fruits et légumes hors saison nécessitent des conditions particulières (cultures industrielles avec des pesticides, des antigels, sous serres, etc.) qui détruisent les sols. Enfin, l’utilisation des pesticides est un désastre pour la biodiversité, en particulier les abeilles, essentielles à notre alimentation.

De plus, la plupart des produits frais importés sont (sur)emballés pour être protégés des aléas des longs trajets qui les séparent du lieu de production de celui de consommation. Au contraire, les fruits et légumes locaux peuvent généralement être achetés sans aucun emballage, directement chez le paysan, sur le marché ou dans les épiceries. Moins d’emballage, cela veut dire moins de déchets.

 

Ce n’est pas toujours simple de voir clair devant les étals, car on trouve toute sorte de fruits et de légumes à n’importe quel moment de l’année. Outre le soutien à l’économie locale et à la réduction des transports, les fruits et
légumes locaux offrent en moyenne les meilleurs prix si on respecte la saisonnalité. Habitués à manger des tomates et du concombre toute l’année, ça demande souvent une adaptation de ses habitudes mais c’est intéressant pour le budget.

 

 

 

Où acheter des produits locaux dans l'Ain ?

 

Producteurs Bourg-Bresse-Revermont                              Produits fermiers de l'Ain

 Carte vente à la ferme 

Producteurs "Bienvenue à la ferme"                                   Points de vente collectifs de produits (voir carte)

 

 

 

Pour vous aider, vous pouvez consulter notre calendrier des légumes de saison de l'Ain avec les périodes de récolte et de stockage :

 

Calendrier saison production